MAJ 06/04/2021



Pourquoi recruter un apprenti ?

Recruter un apprenti, c’est former un jeune salarié à vos méthodes de travail et lui transmettre le savoir-faire de votre entreprise. L’apprentissage favorise ainsi la gestion des compétences au sein de votre entreprise.

Votre apprenti bénéficiera à la fois de la formation que vous lui prodiguerez et de la formation suivie au CFA, ce qui augmentera son niveau de compétence. Les nouvelles techniques apprises au CFA pourront également être transmises à votre entreprise par votre apprenti.

40% de nos diplômés de 2020 en situation d’emploi au 1er février 2021 ont été embauchés par l’entreprise dans laquelle ils étaient en contrat d’apprentissage.  L’apprentissage est donc un moyen efficace de former et recruter vos futurs collaborateurs.

Pour qui ?

Toute entreprise, quel que soit son domaine, peut recruter en apprentissage un jeune âgé de 16 à 29 ans révolus (15 ans si le jeune a terminé la classe de 3ème ; 30 ans et plus dans certaines situations, notamment pour les personnes en situation de handicap et celles ayant besoin d’un diplôme spécifique pour créer ou reprendre une entreprise).

L’employeur doit seulement déclarer, par le biais du contrat d’apprentissage, « prendre les mesures nécessaires à l’organisation de l’apprentissage » et garantir « que l’équipement de l’entreprise, les techniques utilisées, les conditions de travail, de santé et de sécurité, les compétences professionnelles et pédagogiques ainsi que la moralité des personnes qui sont responsables de la formation sont de nature à permettre une formation satisfaisante » (article L6223-1 du code du travail). Il doit également assurer la formation pratique de l’apprenti dans l’entreprise et désigner un maître d’apprentissage (plus d’informations sur notre page dédiée).

Quelles aides ?

Aides financières à l’embauche

La transmission de vos méthodes et savoirs s’effectue dans un cadre sécurisant pour votre entreprise. Vous pouvez en effet bénéficier d’aides financières, et notamment de l’aide unique à l’embauche, remplacée pour les contrats d’apprentissage conclus depuis le 1er juillet 2020 par une aide exceptionnelle dans le cadre du plan de relance pour la première année des contrats d’apprentissage.

L’aide unique s’adresse aux employeurs de moins de 250 salariés concluant un contrat d’apprentissage pour la préparation d’un diplôme ou titre professionnel d’un niveau inférieur ou égal au bac. Elle est versée mensuellement et s’élève à un montant maximal de :

  • 4 125 euros pour la 1ère année de contrat,
  • 2 000 euros pour la 2ème année de contrat,
  • 1 200 euros pour la 3ème année de contrat.

L’aide exceptionnelle devait initialement s’arrêter aux contrats conclus jusqu’au 31 mars 2021. Elle a été pérennisée pour les contrats d’apprentissage conclus jusqu’au 31 décembre 2021. Elle est versée mensuellement et s’élève, pour la 1ère année de contrat (au-delà, c’est le système de l’aide unique qui s’applique), à un montant maximal de :

  • 5 000 euros lorsque l’apprenti est mineur,
  • 8 000 euros lorsque l’apprenti est majeur.

L’aide exceptionnelle est sans condition pour les employeurs de moins de 250 salariés, sous condition au-delà de 250 salariés.

Lorsque vous bénéficiez de l’aide exceptionnelle et répondez aux critères de l’aide unique, vous êtes basculé, au bout de la première année du contrat, sur le système de l’aide unique.

Une fois que vous aurez transmis le contrat d’apprentissage et la convention de formation à votre OPCO, la procédure s’enclenchera automatiquement pour que vous puissiez bénéficier de l’aide après instruction des services compétents.

Aides financières lorsque votre apprenti est en situation de handicap

Dans l’hypothèse où votre apprenti serait en situation de handicap, vous pouvez également bénéficier, sous certaines conditions, d’aides de l’AGEFIPH dans le privé ou du FIPHFP dans le public.

Financement de la formation

Si vous êtes une entreprise privée, vous n’aurez rien à débourser pour la formation de votre apprenti au CFA : le coût de cette dernière sera pris en charge par votre OPCO.

Si vous êtes une collectivité territoriale, une partie des coûts de la formation est pris en charge par le CNFPT.

Quelle rémunération pour votre apprenti ?

Le salaire versé à votre apprenti varie en fonction de son âge et de sa situation au regard de sa formation.

Situation 16-17 ans 18-20 ans 21-25 ans 26 ans et plus
1ère année 27% du SMIC 43% du SMIC 53% du SMIC 100% du SMIC
2ème année 39% du SMIC 51% du SMIC 61% du SMIC 100% du SMIC
3ème année 55% du SMIC 67% du SMIC 78% du SMIC 100% du SMIC

Le Ministère du travail met à votre disposition, sur son portail de l’alternance, un simulateur vous permettant d’avoir un aperçu de la rémunération de votre apprenti et des aides auxquelles vous pourrez prétendre, et ainsi avoir un aperçu du coût total du recrutement d’un apprenti.

Attention : votre convention collective peut éventuellement prévoir une rémunération plus élevée.

Comment recruter un apprenti ?

Recruter un apprenti implique la signature d’un contrat d’apprentissage (modèle CERFA) avec votre apprenti, visé par le CFA, et d’une convention de formation entre vous et le CFA, documents qui devront être transmis à votre OPCO si vous êtes une entreprise privée.

Pour connaître votre OPCO, vous pouvez télécharger la table de correspondance entre votre numéro de convention collective et l’OPCO de rattachement sur le site du ministère du travail, ou encore vous rendre sur le site suivant qui pourra vous indiquer votre OPCO en fonction de votre numéro SIRET : https://www.cfadock.fr/.